cybersecurité

En cette année 2020, lorsque nous ne parlons pas de la pandémie COVID-19, nous pensons aux cyberattaques. Il est intéressant de noter que ces deux événements ont beaucoup de traits en commun. Comme l’épidémie de coronavirus, les attaques de cybersécurité ont lieu à l’échelle mondiale et se produisent toutes les secondes. Comme le coronavirus se propage de personne à personne, les logiciels malveillants peuvent aussi se propager rapidement d’ordinateur à ordinateur et de réseau à réseau. Les cyberattaques peuvent vous mettre en faillite, tout comme la pandémie actuelle le fait pour les entreprises partout dans le monde.

Vous vous demandez quelles sont les principales menaces de cybersécurité auxquelles les entreprises sont confrontées en 2020 ? Voici un aperçu des cyberattaques les plus courantes de cette année 2020 et des moyens de prévention.

Quelles sont les cyberattaques les plus connues de 2020 ?

Les attaques de phishing

Le phishing reste l’une des méthodes d’attaque les plus populaires des cybercriminels en 2020. En usurpant de manière convaincante l’identité de marques légitimes, les courriels de phishing (hameçonnage) peuvent tromper les utilisateurs peu méfiants et leur faire révéler des informations d’identification de compte, des informations financières et d’autres données sensibles.

Les attaques sur les points d’accès des travailleurs à distance

Le travail à distance implique souvent de se retrouver hors du périmètre de sécurité du réseau, passant ainsi à côté d’une partie essentielle de la défense multicouche de la cybersécurité.

Le cloud Jacking

Ces attaques, qui vont du script intersite à l’injection SQL, sont menées pour écouter, prendre le contrôle et même modifier des fichiers et des données sensibles stockés dans le cloud. Les pirates injectent également du code malveillant dans des bibliothèques tierces que les utilisateurs téléchargent et exécutent à leur insu.

L’attaque sur les dispositifs IDO

La majorité des nouveaux dispositifs d’internet des objets (IDO) n’en sont encore qu’à leurs débuts, ce qui signifie que les cybercriminels disposent d’une surface d’attaque beaucoup plus importante pour cibler les vulnérabilités associées à ces nouvelles technologies.

Les attaques sophistiquées et ciblées de ransomwares

L’année 2020 a vu l’émergence d’attaques de logiciels de rançon très sophistiquées et ciblées. John Fokker, responsable des cyberattaques chez McAfee, prédit que le monde des rançons va probablement se consolider, entraînant la création de familles de logiciels malveillants en tant que service, moins nombreux, mais plus puissant, qui travaillent de concert les unes avec les autres.

Les deepfakes

Un deepfake est l’utilisation de programmes d’apprentissage automatique et d’intelligence artificielle (IA) pour manipuler une image ou une vidéo existante d’une personne afin de représenter une activité qui ne s’est pas réellement produite.

Les logiciels malveillants pour smartphones

Les logiciels malveillants mobiles sont des logiciels malveillants conçus pour cibler spécifiquement les systèmes d’exploitation des smartphones. Comme de plus en plus de tâches critiques et sensibles sont effectuées sur ces terminaux, les logiciels malveillants mobiles apparaissent comme l’une des principales préoccupations en matière de cybersécurité.

Vulnérabilités de la sécurité 5G-to-Wi-Fi

Avec l’émergence rapide des réseaux 5G, les opérateurs sans fil transfèrent de plus en plus d’appels et de données vers les réseaux Wi-Fi afin d’économiser de la bande passante. Les vulnérabilités des logiciels dans ce processus de transfert sont une occasion pour les pirates de compromettre la sécurité.

Vulnérabilités et brèches des interfaces de programmation d’applications (API)

Comme de plus en plus d’organisations continuent à adopter les API pour leurs applications, la sécurité des API apparaît comme le maillon le plus faible, entraînant des menaces liées au « cloud computing » et mettant en danger les données et la vie privée des utilisateurs.

Quelles méthodes utilisent les pirates pour s’introduire dans un réseau d’entreprise ?

Ils utilisent les moyens suivants pour s’introduire dans le réseau d’entreprise.

L’ingénierie sociale et l’hameçonnage

De nombreux types d’appâts d’ingénierie sociale se présentent sous la forme d’emails d’hameçonnage. En effet, un pirate vous envoie un message qui semble provenir d’une personne que vous connaissez, vous demandant de faire quelque chose, comme lui transférer de l’argent, ou de cliquer/télécharger une pièce jointe infectée.

Les dispositifs d’injection de logiciels malveillants

Les cybercriminels peuvent utiliser du matériel pour introduire en douce des logiciels malveillants sur votre ordinateur. Il peut s’agir par exemple de clés USB infectées permettant aux pirates d’accéder à distance à votre appareil dès qu’elles sont branchées sur votre ordinateur.

Les patches de sécurité manquants

Les outils de sécurité peuvent devenir obsolètes à mesure que le piratage progresse et nécessitent des mises à jour fréquentes pour se protéger contre les nouvelles menaces.

Le craquage des mots de passe

Par une attaque d’ingénierie sociale, vous pourriez accidentellement télécharger un logiciel qui enregistre vos frappes, sauvegardant vos noms d’utilisateur et vos mots de passe au fur et à mesure que vous les saisissez.

Le déni de service distribué (DDoS)

Cette technique de piratage vise à bloquer un site internet, de sorte qu’un utilisateur ne puisse pas y accéder ou fournir son service.

Quelles sont les méthodes pour s’en protéger ?

Voici des stratégies pratiques que vous pouvez adopter pour renforcer la sécurité informatique de votre entreprise :

  • Automatiser la gestion des correctifs et des vulnérabilités pour maintenir vos systèmes à jour.
  • Sauvegardez vos systèmes et les données des applications SaaS afin de garantir une récupération efficace et rapide en cas d’attaque par des programmes pirates ou autres.
  • Déployer des solutions avancées qui assurent la détection et la réponse aux points d’extrémité (EDR) et la sécurité de vos systèmes.
  • Assurez-vous que tout ordinateur portable ou appareil qui quitte le bureau dispose d’une suite complète de services de sécurité, notamment un pare-feu local, une protection avancée contre les logiciels malveillants, le filtrage DNS, le cryptage des disques et l’authentification multifactorielle, entre autres protections.
  • Ayez un plan de réponse aux incidents. Si une faille de sécurité se produit, vous devez disposer d’un plan d’action solide pour y faire face efficacement et remettre votre entreprise sur pied avec un minimum de dommages et le plus rapidement possible. Le plan doit comprendre une stratégie de communication pour les parties prenantes internes et externes, notamment les clients, les investisseurs et autres.

Plus vous vous préparez, mieux vous serez armé pour faire face à une éventuelle crise. Si tout cela est trop obscur pour vous, dirigez vous vers un expert du domaine. Vous trouverez plein de blog maintenance informatique et cybersécurité

En résumé

En cette ère de transformation numérique et de mondialisation, les cybercriminels sont constamment à la recherche de nouveaux défis et élaborent des stratégies sophistiquées pour pirater et porter préjudice aux institutions et aux organisations. Dans ce contexte, vous devez être conscientes non seulement du nombre croissant de vulnérabilités, mais aussi des menaces de cybersécurité existantes. Les informations partagées ci-dessous vous éclaireront sur les menaces en 2020 afin que vous puissiez prendre des mesures proactives.